Le CCAS

Ses actions
 
Bien vivre à Reichstett

 

Bien vivre à Reichstett

 

Structures

  • Maison de retraite ARC EN CIEL
  • Halte garderie La COCCINELLE
  • ALSH Les ARBRES FLEURIS
  • Relais Assistantes Maternelles (RAM)

Aides sociales légales

  • Fonds de solidarité logement
  • Dossier allocation personnalisée à l’autonomie
  • Dossier CMU et CMUC
  • Dossier frais d’hébergement personnes âgées
  • Dossier MDPH
  • Dossier Allocations spécifiques pour personnes âgées
  • Via trajectoire https://viatrajectoire.sante-ra.fr/trajectoire

Aides sociales facultatives

  • Chèques d’accompagnement personnalisé
  • Secours d’urgence
  • Aides financières ponctuelles
  • Avance remboursable
  • Participation aux activités culturelles et sportives
  • Participations aux classes transplantées et sport vacances

Différents partenaires en liaison avec le CCAS

  • Assistante Sociale
  • Conseillère économique et sociale
  • ESPAS Accueil Senior
  • Secteur Médical
  • Bailleurs Sociaux
  • Mission Locale
  • Associations

Présentation du CCAS

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), institution autonome est géré par un Conseil d’Administration qui détermine – en vertu du principe de libre administration des collectivités territoriales – ses propres modalités d’intervention afin de développer la mission qui lui est confiée par la loi, à savoir « mener une action générale de prévention et de développement social dans la commune (article L 123-5 du Code de l’Action Sociale et des Familles) ».

 

Les membres du Centre Communal d’Action Sociale depuis 2014

Président : Georges Schuler, Maire
Vice Présidente : Michèle Meyer, adjointe au Maire

Elus par le Conseil Municipal :

  • Laurence Crosnier, conseillère municipale
  • Maryvonne Joachim, conseillère municipale
  • Stéphhanie Marret, conseillère municipale
  • Marie-Paule Stieber, conseillère municipale
  • Eric Willmann, conseiller municipal
  • Mireille Wintz, conseillère municipale

Nommés par le Maire au titre des personnes participant à des actions de prévention, d’animation ou de développement social menées dans la Commune :

  • Camille Ehms
  • Albert Holzmann
  • Marcelle-Elisabeth Koehler
  • Sylvie Hertich
  • Victor Roos
  • Yves Parisot
  • Nicole Di Lorenzo

Madame Véronique WINTZ :

  • Lundi – Mercredi Matin de 9 Heures à 11 Heures 30
  • Jeudi Après midi de 14 Heures à 17 Heures 

Madame Michèle MEYER :

  • Sur rendez-vous

Pour les autres demandes : veuillez prendre rendez- vous au 03 88 20 02 26


 

Un peu d’histoire

Au Moyen Age, l’Eglise est la seule entité à venir en aide aux plus démunis. Le traitement de la pauvreté et l’aide aux personnes en difficulté ne date pas d’hier. De la charité chrétienne aux bureaux de bienfaisance jusqu’au bureau d’aide sociale, l’action sociale s’est progressivement organisée.

Le 6 janvier 1986, quand les bureaux d’aide sociale deviennent les Centres Communaux d’Action Sociales, l’Etat leur délègue une compétence globale dans le vaste champ de l’action sociale et médico-sociale, consécutivement aux lois de décentralisation. Aujourd’hui ce sont les CCAS qui aident et soutiennent les plus défavorisés. Ils s’imposent à présent comme un outil politique incontournable de l’action sociale locale.

Le CCAS est présidé de plein droit par le Maire de la commune. Son Conseil d’Administration est constitué de membres élus désignés par le Conseil Municipal. Il comprend également  des membres nommés par le Maire intervenant dans des associations œuvrant dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre les exclusions, un représentant des associations familiales désigné sur proposition de l’UDAF,  un représentant de personnes en situation de handicap, un représentant des associations de retraités et de personnes âgées.

Le CCAS  est l’un des principaux acteurs en matière d’action sociale. Ses actions sont tournées vers des publics en difficultés, liées à leur situation ou à leur âge. Il apporte une réponse de proximité ponctuelle et néanmoins essentielle dans la lutte contre la précarisation.  Ces aides et secours permettent généralement à leurs bénéficiaires de satisfaire aux besoins élémentaires de l’existence.

 Il est doté d’un large domaine de compétences.


 

Ses missions

Le CCAS a un rôle d‘instructeur de l’aide sociale légale. Il assure ainsi un rôle d’accueil des demandeurs, d’aide à la constitution des dossiers, de compilation et de validation des pièces justificatives de transmission à l’autorité chargée de statuer sur la demande (Conseil Général, CAF, CPAM )  et instruit les demandes pour le compte du Conseil Général. La décision d’attribution de l’aide sollicitée est prise par la Commission Départementale d’Admission à l’Aide Sociale.

Les aides sociales légales

  • Le Fonds de Solidarité Logement

Le FSL permet d’attribuer des aides financières afin de faciliter l’accès à un logement, peut intervenir pour le maintien dans le logement, la prévention des coupures d’eau, d’énergies ou de services téléphoniques.

  • Constitution du dossier d’allocation Personnalisée à l’autonomie (APA)

L’APA est destiné aux personnes âgées de plus de 60 ans et résidant en France  pour les besoins d’aide pour les actes essentiels de la vie. Un plan d’aide est élaboré et peut se moduler ainsi :

  • Aide à la personne (soins d’hygiène, aide aux transferts et déplacements, prise de repas.. )
  • Taches domestiques (préparation du repas, courses, entretien du logement…)
  • Autres prises en charge (portage de repas, téléalarme, articles d’hygiène, accueil de jour…)

La participation du bénéficiaire varie selon le niveau de ressources et le montant de l’aide dépend du degré de dépendance.

  • Constitution du dossier de couverture maladie Universelle de base et complémentaire
  • Constitution du dossier pour la demande de prise en charge des frais d’hébergement des personnes âgées en établissement
  • Constitution de demandes pour personnes handicapées (carte d’invalidité, station debout pénible, carte de stationnement et autres prestations)
  • Dossiers de demandes d’allocation spécifique pour personnes âgées
  • Calcul du Quotient Familial pour l’accès aux transports

Les aides sociales facultatives

Le CCAS anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune en liaison avec les institutions privées et publiques. Il est de ce fait, l’institution locale de l’action sociale par excellence. Ainsi, il vient en aide et accompagne les personnes âgées, aux personnes en situation de handicap, aux familles en difficulté,  lutte contre les exclusions.
Le CCAS délivre des aides financières facultatives aux personnes dans une situation sociale difficile. A ce titre, il assure un accompagnement et suivi individuel en apportant des réponses adaptées aux problématiques. Il  a plusieurs outils à sa portée :

  • Chèques d’Accompagnement Personnalisés

Ils recouvrent plusieurs domaines d’utilisation (alimentation, hygiène, habillement, culture, actions éducatives, énergie) ;

  • Secours d’urgence ;
  • Participation selon le quotient familial de 20, 40 ou 60 % aux frais d’activités sportives, culturelles ou artistiques, aux frais de sports vacances et aux classes transplantées ;
  • Aides financières ponctuelles ;
  • Avances remboursables ou non.

La gestion des équipements et services

Le CCAS est l’entité qui assure la gestion de :

  • La Halte-garderie « la Coccinelle »
  • Le Centre de Loisirs « Les Arbres Fleuris »
  • La Maison de retraite « Arc en Ciel »

Acteur Majeur de la politique sociale de la Municipalité 

Le CCAS de Reichstett a également mis en place :

  • L’aide aux personnes âgées isolées et vulnérables par l’intervention d’un réseau de bénévoles, mais aussi auprès de familles pour relayer les aidants.

Les différents partenaires en liaison avec le CCAS :

Le champ social est par nature multi-partenarial, tant du point de vue des acteurs que de celui des prescripteurs. Le Code de l’Action Sociale et des familles indique que le CCAS intervient « en liaison étroite avec les services et institutions publiques et privées à caractère social » du territoire et qu’à cette fin il peut mettre en place des moyens ou des structures de concertation et de coordination. Il est par conséquent légitime de réunir tous les acteurs locaux présents sur un même champ afin d’optimiser leur intervention dans un souci de répondre mieux et plus efficacement aux besoins des habitants.

L’Assistante Sociale

L’Assistante Sociale de Secteur propose un accompagnement aux personnes en difficulté afin de restaurer leur autonomie et faciliter leur insertion tant professionnelle que sociale. Ce travail s’effectue en collaboration avec la personne ou la famille. Elle rencontre les personnes lors de permanences ou de visites à domicile.
Elle intervient dans les domaines suivants :

  • prévention et protection de l’enfance et des adultes vulnérables
  • contribue aux missions de la Protection Maternelle et Infantile
  • assure l’instruction du RSA et le suivi des bénéficiaires
  • dans le cadre de l’accès aux droits, sollicite les aides légales (Couverture Maladie Universelle, Fond Solidarité Logement, dossier MDPH, Allocation Personnalisée d’Autonomie…) et Extra légales (secours auprès du CCAS, Associations caritatives …)

Elle assure une permanence sans rendez-vous le Jeudi matin de 9h à 11h à la mairie de Reichstett :  Tél : 03.69.33.20.86

La Conseillère en Economie Sociale et Familiale

Elle peut proposer une action éducative budgétaire à toute personne connaissant des difficultés sociales et financières, et /ou de logement.
Cette mesure d’accompagnement est mise en place en étroite collaboration avec le demandeur et après évaluation de l’assistante sociale.
A l'issue d'un bilan complet de la situation budgétaire, le travailleur social identifie les difficultés qui mettent en péril l'équilibre financier de la personne.

Un plan d'actions est établi en commun déterminant les actions à mener par le travailleur social et par la personne.
Ces actions devront notamment permettre :

  • la connaissance des droits et devoirs des consommateurs
  • l'accès aux droits (allocation logement, assurance de crédit...)
  • la maîtrise de la tenue d'un budget
  • d'adapter les comportements de consommation aux possibilités financières
  • d'envisager le règlement d'une situation de surendettement...

La finalité de cet accompagnement est de permettre à la personne de tendre vers une autonomie de gestion de son budget

La conseillère en économie sociale et familiale rencontre les personnes à domicile ou à son bureau sur rendez-vous : UTAMS CUS NORD 4 rue des magasins 67800 Bischheim 03.68.33.85.35

La Puéricultrice

Dans le cadre de la Protection Maternelle et Infantile les missions de la puéricultrice sont :

  • promouvoir, maintenir, restaurer la santé de l'enfant dans son milieu
  • appliquer la politique de santé publique du Conseil Général du Bas-Rhin en matière de femmes enceintes et du jeune enfant
  • mener des actions de prévention et d'éducation auprès des familles pour le bien être de l'enfant
  • conduire des entretiens individuels avec les familles et les assistants maternels
  • effectuer des visites à domicile pour les enfants de 0 à 6 ans.
  • évaluer le développement psychomoteur de l'enfant
  • effectuer des enquêtes dans le cadre de l'agrément des assistants maternels, du renouvellement et le cas échéant lors des déménagements
  • assurer des consultations de puériculture
  • organiser et animer des consultations de nourrissons
  • participer à la prévention et à la protection de l'enfance en danger
  • organiser et animer des bilans de santé en écoles maternelles (notamment dépistage de troubles sensoriels)
  • animer des réunions d'informations collectives auprès des candidats assistants maternels ou dans le cadre de l'éducation à la santé
  • participer à des réunions pluridisciplinaires de synthèse, concernant des situations familiales
  • travailler en concertation avec les puéricultrices coordinatrices et le médecin de PMI du territoire
  •  participer à des enquêtes épidémiologiques
  • élaborer des statistiques

Permanence à la mairie de Reichstett le lundi de 9 à 11 h

L’ESPAS d’Accueil Senior

Structure de proximité, l’ESPAS est un outil qui doit permettre d’apporter une meilleure réponse aux besoins des seniors. C’est un lieu d’accueil et d’information unique et gratuit pour les seniors et leur entourage. Il informe et oriente les personnes âgées vers les aides et les services dont elles ont besoin.
Il est aussi au service des aidants et de tous les professionnels du champ gérontologique.

Contact : ESPace d’Accueil  Seniors (ESPAS)
Maison du Conseil Général
4 rue des Magasins
67800 BISCHHEIM

Responsable  Madame Brigitte KLEIN 03 69 20 75 91
Secrétaire Assistante Madame Christelle GARCIA 03 69 20 75 92

Les bailleurs sociaux ayant des logements sur le territoire de la Commune

  • L’Habitat Moderne de Reichstett 11 rue de la Wantzenau REICHSTETT 03/88/20/13/55

Permanence les lundis et jeudis de 17 à 19 heures

  • L’Immobilière 3F 8 rue Adolphe Seyboth 67067 STRASBOURG Cedex 03/68/33/25/25 - Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 10 à 12 heures et de 14 à 17 heures
  • Cus Habitat Route de l'Hôpital 67006 STRASBOURG Cedex  03/88/21/17/00
  • Néolia 20 avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03/90/20/55/80
  • Batigère 4 boulevard Wilson 67000 STRASBOURG 03/88/52/88/17
  • Habitation Moderne 24 route de l'Hôpital 67000 STRASBOURG 03/88/32/52/10

Les dossiers sont disponibles à la Mairie. Le CCAS soutient votre candidature lors des commissions d’attributions et peut vous aider à la constitution des dossiers

Secteur médical

Interlocuteurs incontournables, les médecins et infirmières nous informent d’une situation préoccupante, le CCAS se chargeant de prendre le relais (isolement d’une personne âgée, mise en place d’une aide ménagère)

 La Mission Locale

Le CCAS a signé une convention avec la Mission Locale et le Relais Emploi afin d’assurer un accompagnement pour les jeunes de 16 à 25 ans révolus sortis du système scolaire et les adultes âgés de plus de 26 ans, chômeurs de longue durée et/ou bénéficiaires de minima sociaux . Ce suivi assure la résolution de l’ensemble des problèmes que pose l’insertion professionnelle et sociale.
En 2014, 64 personnes ont pu bénéficier de cet accompagnement grâce à la participation du CCAS d’un montant de 70€  par personne suivie.