Protoxyde d'azote = danger

Photo

 

Inhaler du protoxyde d’azote = DANGER !

Pour protéger les jeunes reichstettois , la Ville interdit l’accès au protoxyde d’azote aux mineurs, suite à la recrudescence de son utilisation détournée sur la voie publique.

 

Le protoxyde d’azote c’est quoi ?

 

Le protoxyde d’azote, aussi connu sous le nom de gaz hilarant, est un gaz d’usage courant conditionné dans des cartouches métalliques destinées aux siphons à Chantilly. Il est également utilisé en médecine pour ses propriétés analgésiques et anesthésiantes.

Facile à se procurer, ces petites cartouches métalliques sont disponibles pour quelques euros en grande surface ou directement en ligne.

La nouvelle tendance chez les jeunes est de détourner leur usage à des fins récréatives : le gaz en est extrait afin d’être inhalé pour ses propriétés euphorisantes.

Les effets, rires incontrôlés, distorsion des perceptions et hallucinations, sont immédiats et se dissipent très rapidement, incitant ainsi les jeunes consommateurs à multiplier les prises.

L’usage détourné du protoxyde d’azote est un phénomène identifié depuis plusieurs décennies. Sa recrudescence chez des collégiens, lycéens et étudiants avec des consommations répétées, voire quotidiennes génèrent des dommages de plus en plus graves.

 

Une pratique dangereuses aux conséquences graves

 

Perte de connaissance, brûlure par le froid du gaz, perte du réflexe de toux, désorientation, vertiges, risque de chute, nausées, vomissements, maux de tête, crampes abdominales… autant de symptômes qui peuvent être ressentis juste après inhalation.

Outre des pertes de mémoire, des troubles de l’érection, une baisse de la tension artérielle, des perturbations du rythme cardiaque sont aussi rapportées. Les autorités sanitaires évoquent également des troubles psychiques. Et en cas d’usage chronique à fortes doses, la moelle épinière peut être endommagée, avec un risque de sclérose.

À forte dose, le protoxyde d’azote peut être à l’origine d’une détresse respiratoire, d’une asphyxie, d’une fausse route pouvant entraîner la mort.

En savoir + sur le site du Gouvernement.

 

L’accès aux mineurs interdit

 

La Ville de Reichstett a pris les mesures nécessaires pour interdire l’accès à ce produit par les mineurs, éviter son usage sur l’espace public et prévenir les dangers sanitaires induits. Ainsi :

  • La vente ou la cession à titre gratuit de protoxyde d’azote (N20) quel qu’en soit le conditionnement à des mineurs de moins de dix-huit ans est interdite sur l’ensemble du territoire de la commune.
  • Il est interdit aux mineurs de moins de dix-huit ans de posséder sur eux dans l’espace public de la commune de Reichstett des cartouches ou autre récipient sous pression contenant du protoxyde d’azote.
  • Il est interdit à toute personne mineure ou majeure d’utiliser de manière détournée du protoxyde d’azote (N20) à des fins récréatives sur l’espace public.
  • Il est interdit de jeter ou abandonner sur la voie publique des cartouches ou autre récipient sous pression ayant contenu du protoxyde d’azote (N20).

Consulter l’arrêté municipal interdisant l’accès aux mineurs au protoxyde d’azote.

 

Un fléau pour l’environnement

 

Une quantité croissante de cartouches de protoxyde d’azote a été constatée dans l’espace public. Une fois utilisés, ces déchets, jetés au sol, constituent un danger pour les piétons, cyclistes et autres usagers de la voie publique et obligeant les services municipaux à intervenir afin de protéger l’environnement et le cadre de vie.

Retour à la liste des actualités